Semaine pour l’unité des chrétiens

Chaque année la paroisse proposait un temps de prière pendant la semaine de l’unité. On y invitait des amis protestants et orthodoxes et c’était chaque fois un temps fort de fraternité sous le signe de la louange, avec des chants, des lectures,  de la musique…mais il faut bien reconnaitre que cela ne mobilisait pas les foules et c’était un peu dommage d’inviter des amis appartenant à diverses confessions chrétiennes pour se compter finalement sur les doigts des 2 mains !

Alors cette année on a procédé autrement : On a pris contact avec la paroisse protestante de Lyon- centre qui se réunit au temple du quai Victor Augagneur, près de la Préfecture…et en accord avec la pasteur, Pierre Blanzy, on est descendu au culte dominical de 10 heures 30, le 24 Janvier dernier. Nous étions une petite vingtaine venant de plusieurs villages d N.D. de la Brévenne.

Dès l’ouverture de la célébration, le Pasteur accueillait notre groupe et nous invitait à nous présenter  devant une assemblée où les têtes blanches étaient majoritaires…mais il y avait des jeunes notamment pour animer les chants et la musique. Les bancs étaient assez bien remplis malgré les contraintes liées au COVID.

On apporta donc quelques éléments d’information sur notre paroisse, les villages, l’organisation, les projets, les chiffres clés…avant de chanter, à plusieurs voix, « Que ma bouche chante ta louange » !…repris par l’assemblée.

Le culte se déroula avec beaucoup de lectures, de chants (dont certains  nous étaient connus), des temps de méditation, une homélie très « travaillée » et riche…Jusqu’au Notre Père que nous avons pu réciter ensemble dans une communion très fraternelle.

A noter l’intérêt des écrans des deux côtés du chœur où défilent les paroles de cantiques et les illustrations des commentaires au fur et à mesure qu’ils sont donnés…On a promis, bien sûr, de se revoir…chez nous, aux beaux jours et nous avons très envie que ce projet se réalise parce que nous sommes convaincus que l’unité passe aussi par l’amitié et le partage.