Projet Paroissial Missionnaire

Présentation

La paroisse Notre Dame de la Brévenne a été érigée en 2000, avec la nomination d’un curé qui est resté en poste jusqu’en septembre 2019.
Une laïque en mission ecclésiale nommée en 2016 pour la responsabilité de la catéchèse sur cette paroisse et celle de L’Arbresle, a été nommée coordinatrice paroissiale pour la paroisse Notre Dame de la Brévenne en 2018.
En septembre 2019, Monseigneur Michel Dubost, Administrateur Apostolique du Diocèse de Lyon, lui confie, ainsi qu’aux membres de l’Equipe d’animation pastorale, la mission de “participer à l’exercice de la charge pastorale de la paroisse de Notre Dame de la Brévenne” (Canon 517§2)

En 2019, ont été célébrés 44 baptêmes, 7 mariages, 88 funérailles.

La mission au coeur de la vie paroissiale

La vie ordinaire de la paroisse Notre Dame de la Brévenne est traversée par le dynamisme missionnaire. Toutes ses actions, ses choix, ses orientations, s’appuient sur les trois charges pastorales : l’annonce, la prière et la célébration, le service

La visée

Nous l’avons résumée en une phrase, qui dit à la fois la réalité de notre paroisse et les axes qui soutiennent nos actions :

« Notre paroisse vivante, fraternelle et visible, rayonnant de la joie de l’Evangile »

La mission n’est pas un vain mot. C’est actif, c’est réjouissant, c’est tourné vers l’avenir et vers tous.


Notre : Une paroisse est composée à la fois du « nous » des orientations et actions communes et du « je » de chaque paroissien. L’articulation entre le » nous » et le « je »se traduit aussi dans notre configuration paroissiale par des rassemblements ou des actions communes et l’attention aux particularités, à l’histoire et la vie de chaque village


Paroisse vivante : Nous sommes tous témoins de cette réalité, elle est vivante comme le Christ Ressuscité l’est dans nos vies.


Fraternelle : Dans les premières communautés chrétiennes, on ne parle pas de paroisse mais de fraternité. (Ac 2,41-47). La fraternité nous vient du Christ qui nous fait frères du même Père. La bienveillance et la joie d’être ensemble en sont un des fruits.1

Visible : Notre paroisse a un message, une bonne nouvelle à offrir, à annoncer, sa mission est la mise en oeuvre de ce message, elle se doit de sortir, d’aller vers le monde.


Rayonnant de la joie de l’Evangile : Comme le pape François le dit : « La joie de l’Evangile remplit le coeur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. (…) Avec Jésus-Christ, la joie nait et renait toujours » (Evangelii Gaudium n°1). Si la joie est en nous, elle émane de nous (rayonne), elle se voit. C’est une joie authentique, qui nous est donnée par le Christ.

La mission de la paroisse c’est bien accueillir, prendre soin, et témoigner du Christ ressuscité. Chaque baptisé doit trouver sa place dans une communauté fraternelle, chaque personne doit se sentir entendue et se laisser questionner, interpeller, avec discernement, par la vie du monde. La paroisse est ferment de belles œuvres, dont certaines peuvent trouver leur autonomie et être ouvertes à tous. (Ex : l’association Brévenne Accueil pour l’autonomie, et de nombreuses autres initiatives qui ont connu également le succès dans la dernière décennie, sous l’étiquette « RVTA »)

Avant d’exposer le projet, nous nous permettons donc de souligner que nous partons d’une réflexion déjà bien travaillée et de notre expérience.

Le projet

Nous, disciples et missionnaires, comment inventerons-nous l’Eglise de demain pour la paroisse ND de la Brévenne, dans la continuité et avec audace ?


Notre évêque, Mgr Dubost, nous le dit : « Être missionnaire c’est d’abord faire que la paroisse soit un lieu où l’on vit une fraternité, la prière et le partage, et l’ouverture à tout ce qui se vit dans la proximité, la prise en compte et le respect des différentes opinions, des différents mouvements.

Être missionnaire c’est être créatif… Être capable de sentir les besoins de notre société, des personnes seules, des personnes âgées, des personnes jeunes, des habitants du quartier. Abandonner les vieilles habitudes, et trouver de nouveaux chemins pour annoncer l’Evangile. »


Il ne s’agit pas de « se lancer dans des actions grandioses » car nous savons que les paroissiens de NDDLB (comme les chrétiens en général) ont une moyenne d’âge qui ne permet pas de l’envisager. Il est seulement question de s’engager à la mode « colibri » : faire ce que l’on peut selon les moyens dont on dispose… Cette dimension « microscopique » s’appuie néanmoins sur nos fortes convictions et notre vision du monde basées sur l’Évangile.


Lors de l’Assemblée générale 2019, quatre axes ont été retenus, à partir desquels nous avons formulé des propositions, dont certaines sont déjà en construction et d’autres sont innovantes.

  1. « Susciter une communauté fraternelle et intergénérationnelle » et
  2. « Encourager le rassemblement dominical en un lieu (éviter la dispersion) ; soigner la liturgie ».
    • Bâtir une équipe des « dimanche Autrement » (dans l’idéal : une dizaine de personnes, avec un ou deux musiciens pour donner des idées de chants). 5e dimanche du mois – 31 janvier à Savigny – 30 mai à Savigny hors les murs. Un temps de catéchèse communautaire, intergénérationnelle, articulé au temps liturgique.
    • Départ en car pour aller à un culte protestant pendant la semaine de prière pour l’unité des chrétiens (18-24 janvier 2021).
    • Encourager ce qui existe :
      • Rencontres « vivre l’Evangile aujourd’hui » (VEA) – Un temps d’échange et de partage autour d’un texte biblique et un prolongement dans le quotidien.
      • Visite aux malades.
    • Nous devons travailler aussi pour rendre les liturgies plus vivantes, en particulier les chants et l’homélie qui est, nous a rappelé le Père Eric Mouterde, un dialogue…
    • Soirées débat à organiser : quels thèmes, quels types d’intervenants, comment élargir l’auditoire aux périphéries…Une équipe pour y réfléchir.
    • Chemin de Carême (ou d’Avent). Une équipe.
    • Après la Covid-19 : apéro en fin de messe
  3. « Accueillir les plus pauvres et leur donner une place dans la communauté ».
    • Reprendre l’idée du repas de Noël de St Pierre : À réfléchir pour 2021
    • Laudato si : proposer des axes de progrès très concrets : une action par mois par exemple proposée dans Brev’Nouvelles et une proposition de prière adaptée.
    • Réunir les paroissiens les plus impliqués dans l’engagement écologique afin de trouver un mode d’action qui permette de vulgariser les savoirs nécessaires à la compréhension des enjeux, et surtout à leur urgence.
  4. Sortir, aller au-devant, se rendre proche, entrer en conversation, première annonce.
    • Ce qui a été fait : enquête auprès des personnes en périphérie- présence de paroissiens dans les CCAS, les commissions solidarités des mairies et Brévenne Accueil, soutien scolaire à Savigny, présence au forum des associations, fêtes des classes…
    • Ce qui est prévu : Rencontre avec les municipalités. En janvier-février. Pour l’EAP. Rencontre pour faire connaissance et voir quelle réflexion commune pourrait s’engager sur les questions sociales(solidarité), écologique -écologie intégrale)
    • Ce qui pourrait être fait : visite dans les villages (après Covid…)

Conclusion

En continuité, nous soutiendrons ce qui existe déjà. Et avec audace, nous ferons notre possible pour se donner les moyens de mettre en œuvre les propositions énoncées. Pour cela il est essentiel d’appeler des personnes à venir renforcer les équipes (en particulier baptêmes, mariages, funérailles, catéchèse, pastorale des jeunes, conseil pastoral de paroisse) et en créer d’autres. Nous voulons que dans notre paroisse se vivent la foi, l’espérance et la charité, et qu’elle soit ouverte aux appels du monde.

« Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience.
Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonnés : faites de même.
Par-dessus tout cela, ayez l’amour, qui est le lien le plus parfait.
Et que, dans vos coeurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. Vivez dans l’action de grâce.
Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez vous les uns les autres en toute sagesse ; par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés, chantez à Dieu, dans vos coeurs, votre reconnaissance.
Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père. « (Colossiens 3, 12-17)

L’équipe d’animation pastorale. Novembre 2020