Histoire

Cette paroisse regroupe 9 villages du Rhône Vert de part et d’autre de la rivière la Brévenne : Bessenay, Saint Julien sur Bibost, Bibost, Savigny d’un côté, Courzieu, Chevinay, Saint Pierre la Palud et Sourcieux les Mines de l’autre et Sain Bel au milieu !


Archidiocèse de Lyon

L’archidiocèse métropolitain de Lyon est l’un des vingt-trois archidiocèses de France. Son siège est à Lyon, l’ancienne capitale des Gaules, actuel chef-lieu de la région Rhône-Alpes. L’archevêque de Lyon porte le titre de Primat des Gaules.

Diocèse depuis le IIème siècle, il est archidiocèse depuis le IIIème siècle.


Le diocèse comprend le département du Rhône et l’arrondissement de Roanne, dans le département de la Loire.
L’archidiaconé Saint-Jean (agglomération lyonnaise) compte 113 paroisses réparties en 17 doyennés, 47 communes en dépendent, soit 851 805 habitants. L’archidiaconé Saint-Pierre (Rhône-Vert correspond au département du Rhône hors agglomération). L’archidiaconé Notre-Dame (Roannais dans la Loire).


Le diocèse est dirigé par l’archevêque Mgr Olivier de Germay et deux évêques auxiliaires, Mgr Emmanuel Gobiliard et Mgr Patrick Le Gal. Il y a environ 600 prêtres et diacres, entre 2 et 4 nouveaux prêtres sont ordonnés pour le diocèse chaque année depuis 2001. 1 800 000 habitants dont 60 % se disent catholiques, environ 5 % pratiquants, soit l’équivalent de la situation en France.


Il fait partie des circonscriptions ecclésiastiques les plus anciennes de France : en effet, les premiers missionnaires chrétiens d’origine grecque, arrivèrent assez tôt à Lugdunum, métropole économique et politique. Créé dès le IIème siècle, le diocèse de Lyon est un des plus ancien de France. Son premier évêque fut Saint Pothin. Il souffrit des persécutions de Marc-Aurèle en 177. On dénombre 48 martyrs dont l’évêque Pothin et Sainte Blandine ; ce sont les martyrs de Lyon. Saint Irénée devient alors évêque. Il est connu pour être disciple de Saint Polycarpe, lui-même disciple de Saint Jean l’évangéliste : Eusèbe de Césarée rapporte qu’au prêtre Florinus qui était tombé dans l’hérésie gnostique, Irénée écrivit : « Je t’ai vu, quand j’étais encore enfant, dans l’Asie inférieure, auprès de Polycarpe ;(…) il racontait ses relations avec Jean, et avec les autres qui avaient vu le Seigneur, et comment il rapportait leurs paroles, et ce qu’il tenait d’eux au sujet du Seigneur, de ses miracles, de son enseignement, en un mot comment Polycarpe avait reçu la tradition de ceux qui avaient vu de leurs yeux le Verbe de vie. » Le lien est donc fait entre les apôtres et l’Église de Lyon.

Notre paroisse fut créée en 2000 en réunissant neuf villages (Bessenay, Bibost, Chevinay, Courzieu, Sain Bel, Saint Julien Sur Bibost, Saint Pierre La Palud, Savigny, Sourcieux Les Mines).

Nouvelle paroisse de l’Archidiaconé Saint Pierre, dit du Rhône-Vert, les paroissiens furent sollicités pour lui donner un nom.


Archidiaconé du Rhône Vert


Notre paroisse

Le 16 décembre 2001, elle fut baptisée par Monseigneur Louis Marie Billé « Paroisse Notre Dame de la Brévenne ».