Paroisse Notre-Dame de la Brévenne

Notre paroisse vivante, fraternelle et visible, rayonnant de la joie de l’Évangile
 

32ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dans le « MAGNIFICAT », la Vierge Marie, toute nourrie de la foi de ses ancêtres, a proclamé : « Dieu élève les humbles…Il renverse les puissants de leur trône. » Cette parole de foi de la Vierge Marie et du peuple croyant de l’ancien testament trouve son écho dans l’Evangile et dans  la vie du Christ qui est venu élever les humbles et relever les blessés de la vie.

28ème Dimanche du Temps Ordinaire

l nous apparaît bien sympathique le jeune riche de l’évangile de ce dimanche qui s’adresse à Jésus pour lui exposer la question fondamentale que tout homme sensé se pose, à savoir celle de la vie éternelle, autrement dit de la vie après la mort. Nous sommes des humains, croyants ou pas, mais notre préoccupation première est bien évidemment d’être heureux au quotidien, d’avoir une bonne famille, d’avoir du travail, d’avoir des amis et d’avoir une bonne retraite.

27ème Dimanche du Temps Ordinaire

Le message des lectures de ce dimanche nous invite à prier pour les couples, pour les familles particulières, mais en même temps pour notre famille sociétale et universelle. Réjouissons-nous pour les couples et les familles qui se construisent chaque jour dans la tendresse, l’amour, la fidélité. Mais n’oublions pas, sans les condamner, les couples et les familles qui ont une vie moins harmonieuse

25ème Dimanche du Temps Ordinaire

Comme il arrive qu’une horloge bien réglée puisse parfois se dérégler et prendre du retard, ainsi notre vie personnelle mais aussi sociale  qui,  à l’origine, ressemble à une belle horloge bien réglée avec les mécanismes des tables de la Loi dans l’ancien testament et des béatitudes dans le nouveau testament  subit des dysfonctionnements.

24ème Dimanche du Temps Ordinaire

Dans le passage de sa lettre  que nous entendrons en ce 24ème dimanche, Saint Jacques nous interpelle d’une manière radicale sur la vérité de notre foi en affirmant : « Si quelqu’un prétend avoir la foi, sans la mettre en œuvre, à quoi cela sert-il ? » De fait, nous pouvons nous poser à nous même une autre question qui rejoint l’interpellation de St Jacques : « qu’est-ce que ça change à notre vie que de nous dire à nous-mêmes que nous sommes croyants en Dieu et en Jésus-Christ ? »